M. CHAPOUTIER

L'ennoblissement

Mercredi 13 décembre 2017

Il y a encore des endroits où on doit prendre le temps pour bien faire.
Commander une impression de belle facture, analyser la solution idéale,
rechercher un savoir-faire plus qu’un devis, valider les étapes une par une, dans le bon ordre, sinon ça ne marche pas.
Huuum, que c’est bon !
Apprendre par la voix d’un compagnon artisan et voir dans ses yeux qu’il est content que son moule « frappe bien ». Et puis ensuite prendre le bel objet et le confronter au papier, celui qu’on a choisi pour sa main, sa couche et sa blancheur. Et si l’outil et le papier s’entendent bien, si le conducteur met tout le soin qu’il peut pour gaufrer la feuille immaculée blanche, ouaouh, c’est beau !
Nous avons travaillé avec des artisans lyonnais passionnés, ils ont façonné 2500 fois ces jolies cartes, nous leur avons demandé un gaufrage galbé avec un outil en laiton gravé mécaniquement sur un papier créatif Arjo wiggins.